PHP Module

Système de Culture PDF Imprimer Envoyer

Le cycle de la terre

Les bases de notre système de culture sont simples : une agriculture totalement naturelle, qui permet au climat et à la terre, sans pression, sans effort, d'offrir un fruit caractéristique de plusieurs parcelles, en appliquant des systèmes de culture qui parviennent à intégrer l'énergie de la nature et du cosmos dans le vignoble et le fruit. Contrairement à la biodynamique, nos méthodes n'impliquent pas l'introduction de matières étrangères au lieu (parties d'animaux etc ...) sinon qu'elles sont basées sur l'équilibre propre de chaque sol.

Puisque l'on n'emploie pas de désherbants chimiques, de produits phytosanitaires ni d'engrais chimiques, on permet à l'herbe de pousser pour qu'elle puisse ensuite faire partie de la terre en tant que matériau organique naturel. Les herbes originaires de cette zone et de la région, apportent un équilibre naturel au terrain. Ceci est le trait différentiateur par rapport à l'agriculture écologique, où on plante des vesces et des graminées, etc, afin qu'elles soient ensuite des engrais. Dans de nombreux cas, ces plantes ne sont pas autochtones, et n'apportent pas un bon équilibre au sol. Dans la culture naturelle nous profitons des cycles d'herbe qui poussent naturellement dans certaines zones, de manière à ce que l'excès de substances nutritives d'une herbe soit absorbé par celui de la suivante. Restaurant ainsi un équilibre beaucoup plus subtile, et en même temps plus authentique, à chaque environnement.

La récolte et la taille sont réalisées en accord avec la position des étoiles et d'autres aspects astrologiques. On laboure uniquement une ou deux fois par an lorsque les nids des oiseaux (dans nos parcelles, principalement des perdrix et des chardonnerets) se sont déjà envolés.

Dans la mesure où l'on permet la biodiversité des cultures, une lutte biologique naturelle s'établit parmi eux. Par exemple la grande tendance à la procréation des coccinelles leur permet de manger les pucerons. Les oiseaux qui font leur nid là sont des déprédateurs naturels d'insectes comme par exemple la mite des grappes, les moustiques, les mouches, etc....

En travaillant ainsi, dans les vignobles, nous nous convertissons en un autre hôte de la terre. Nous nous unissons à elle, partageant notre 'maison' avec le reste des êtres vivants qui, par nature, l'ont toujours partagée avec nous.

Tous ces soins, combinés à essayer d'éviter tout type d'action agressive à la végétation, permet la production de "raisins heureux", à partir desquelles seuls d'excellents vins peuvent être générés, de manière spontanée et naturelle.